Déclaration de stratégie Erasmus

Stratégie Internationale

 Le réseau Assomption est présent dans 34 pays, 8 en Europe, 5 en Asie, 10 en Amérique,11 en Afrique. Dans sa mission d’éducation, l'établissement a placé l’ouverture au monde comme axe prioritaire de son projet  d’établissement, conformément à l’esprit du réseau Assomption. Cette dimension est présente dans toutes les formations de l’établissement depuis longtemps ; École bilingue français/Anglais depuis 1987, collège avec projet bilingue, lycée avec sections européennes (échanges avec la Russie, l’Australie, les Etats Unis, la Chine…).

En enseignement supérieur, les formations dispensées sont des formations professionnalisantes de cycle court (L2, L3). La dimension internationale se trouve renforcée dans les formations de STS tertiaires : pour le BTS CI pour lequel la mobilité relève d’une obligation réglementaire, pour le BTS Assistant Manager dont l’option est “relations commerce international”. La licence professionnelle “Management de l’Eclairage” s’appuie sur des échanges franco-allemands avec les universités de Berlin et Leipzig, en lien avec le secteur professionnel de l’éclairage. Du fait des référentiels de certification de ces formations professionnelles, il est aujourd’hui difficile pour ces étudiants de partir en mobilité d’études pendant les 2 ans de BTS. En revanche, il est pertinent de favoriser les mobilités de stage, adaptées aux durées de stage de nos étudiants (2 mois en fin de 1ère année) et de proposer un départ en stage en fin de formation (supplément au diplôme). Le développement des compétences linguistiques permettra ensuite aux étudiants de poursuivre leurs études à l’étranger en L3 et en cycle 2.

 Pour asseoir sa stratégie internationale, l’établissement s’appuie sur :

  •  son appartenance au réseau Assomption (France et International): contacts institutionnels et échanges avec des  établissements Assomption (Espagne, Danemark, Mexique, Lituanie) 
  • ses liens avec l’environnement économique régional ; les entreprises d’accueil des stagiaires, les réseaux d’entreprises auxquels il appartient (SOLEN, CLASS, FFMAS, Association des conseillers du commerce extérieur), les anciens étudiants, 
  • des partenaires universitaires, l’IAE de Lyon pour la licence professionnelle, des ONG, Gawad Kalinga qui accueille nos étudiants en stages aux Philippines. 
  • La recherche de partenaires se fait à travers ces rencontres institutionnelles, par les contacts entretenus avec les entreprises d’accueil de stagiaires en France et à l’étranger, notamment lors des suivis de stage. Notre offre de formations de BTS, à la fois tertiaire et technique, est un atout et nous permet de mettre en commun les entreprises partenaires, qui peuvent dans de nombreux cas accueillir des étudiants de plusieurs de nos formations. Ainsi, pour mieux exploiter tous les terrains de stage, y compris ceux apportés par les étudiants eux-mêmes, la base de données stages est désormais accessible sur notre plate-forme.

Les pays cibles sont choisis en fonction de nos publics cibles et des spécificités des formations offertes (cycle court, niveau L2) et des langues. Ce sont les pays européens de langue anglaise, espagnole, italienne, allemande.

 Mobilité étudiants : Notre objectif est de faire partir davantage d’étudiants en mobilité de stage en Europe, et pour cela de promouvoir la mobilité auprès des étudiants des BTS AM et FED, moins enclins à la mobilité que les étudiants du BTS CI. Les étudiants de ces deux formations AM et FED sont des publics plus fragiles scolairement et moins spontanément mobiles. Il est donc plus aisé de convaincre familles et étudiants de partir en Europe. Pour les motiver aux départs, nous voulons développer des partenariats afin d'envoyer plusieurs étudiants dans une même ville, dans des entreprises différentes. Le départ constitue un enjeu de taille pour leur future insertion professionnelle comme pour une poursuite d’études.

Nous souhaitons pour cela renforcer nos partenariats avec :

-l’Espagne (2 établissements déjà partenaires en lycée), car l’espagnol est la 2ème langue la plus pratiquée par nos étudiants (pour 70% d’entre eux)

-les pays du nord pour travailler en synergie avec notre réseau (Danemark) et, de l'est dont la proximité géographique est un atout (Serbie...)

-les pays où l'usage de l'anglais dans le monde professionnel est usuel car unique langue du BTS FED.

 Créer de la Mobilité des personnels : pour développer la mobilité des étudiants et particulièrement celle des moins enclins à la mobilité, nous souhaitons organiser des mobilités d’enseignants en créant à l'instar de l'organisation en coenseignement de certains cours de BTS, des binômes, enseignant de langue/enseignant de spécialité L’objectif de ces mobilités de personnels est de travailler à : 

  • mettre en place et/ou renforcer les partenariats, 
  • mieux connaitre les systèmes d’enseignement des pays partenaires et le lien que l’enseignement technique et/ou professionnel entretient avec les entreprises, pour développer des échanges de qualité.

 

Stratégie pour l’organisation et la mise en oeuvre des projets internationaux

La volonté de développer de nouveaux partenariats s’inscrit dans l’ADN de l’établissement, du primaire à l’enseignement supérieur ; “l’ouverture au monde” est inscrite dans le projet d’établissement, dans le point 2, notamment intitulé "Voir large" :

  • Dépasser les apparences par un regard en profondeur, capable de percevoir les différentes cultures comme une richesse. 
  • Favoriser la relecture des expériences pour permettre l’innovation, libérer la créativité, sans méfiance ni nostalgie.
  • Acquérir une vision planétaire, s’ouvrir aux réalités internationales, saisir les opportunités du réseau Assomption.

Grâce aux relations anciennes, établies depuis 30 ans pour certains partenariats (projet bilingue de l’école, projet  d’échanges avec l’Allemagne), l’établissement développe des projets de coopération européenne et internationale. Un projet de partenariat stratégique en lycée sera ainsi déposé avec un lycée madrilène du réseau Assomption pour 2016-2018. Ce projet pourra être un point d'ancrage pour nos projets dans l'enseignement supérieur.  Si le réseau Assomption constitue un des axes de développement pour nos partenariats, nous souhaitons aussi développer des partenariats hors réseau. Notre partenariat avec l'établissement Gredos San Diego à Madrid et les rencontres avec des établissements serbes et russes en 2015 témoignent de cette volonté. Nous pourrons aussi faire appel à des structures intermédiaires, pour accompagner les étudiants dans leur recherche de stages.

Le Pôle Supérieur est dans une démarche dynamique tant sur l'ouverture à l'international que sur le développement de l’offre de formation, ouverture de deux nouvelles formations en septembre 2016 ; un BTS et une licence professionnelle et dans une démarche qualité de l’enseignement supérieur.  Ainsi la définition claire des cours et modules de formation selon les référentiels de formation, les outils de reconnaissance des formations (ECTS, Europass Mobilité, Portfolio numérique, supplément au diplôme..), la mise en place de “modules d’aide à la mobilité” en BTS Commerce International, les outils numériques mis à disposition des étudiants avant, pendant et après leur formation (plate-forme collaborative, site internet, projet Voltaire, …), l’entrainement et le passage du TOEIC proposé au sein de l’établissement depuis trois ans, renforcent l’attractivité de nos formations, valorisent les mobilités à l’étranger et montrent la volonté de l’établissement de construire des actions à long terme.

Pour l'enseignement supérieur, nos objectifs de développement prioritaires - décrits dans notre stratégie ci-dessus sont dans l'immédiat de :

  • CREER de la mobilité au niveau des personnels 
  • AUGMENTER le nombre de mobilités de stage des étudiants, notamment en favorisant la mobilité des plus fragiles (en termes de niveau linguistique et de milieu social)

Pour cela, nous avons besoin de nous appuyer sur l'existant mais aussi de construire rapidement des partenariats inter-établissements plus spécifiques à l'enseignement supérieur avec d'autres pays en Europe et hors Europe, qui nous permettront dans un second temps d'accueillir plus largement des étudiants en mobilité entrante dans notre établissement, dans une logique de réciprocité qu'il nous parait important de développer.

L'obtention de la charte nous permettra également de réfléchir plus concrètement à l'opportunité d'intégrer un consortium existant ou de créer un consortium au sein du réseau Assomption.

Impact escompté 

La direction est convaincue de l’importance du développement international pour l’établissement. Les objectifs sont clairement identifiés concernant les participants au programme :

1/ CREER de la mobilité au niveau des personnels 

2/ AUGMENTER le nombre de mobilités étudiants, et notamment favoriser la mobilité des publics les plus fragiles (en termes de niveau linguistique et de milieu social)

Les impacts attendus sont multiples :

1/Augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés : créer de la mobilité au niveau des personnels pour améliorer l’accompagnement à la mobilité de nos étudiants est un préalable indispensable au développement des mobilités sortantes de nos étudiants. C’est un moyen de rencontrer des collègues pour mettre en place des partenariats de qualité et créer de la mobilité entrante. C’est enfin un outil de motivation pour les équipes.

2/Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur :

  • en encourageant et développant la mobilité des personnels afin de proposer de nouvelles approches pédagogiques et d’améliorer la qualité de la coopération avec les entreprises en créant notamment des “pôles d’accueil” développés à partir de relations privilégiées avec des établissements et des entreprises et permettant l’accueil de plusieurs étudiants plus fragiles qui ont du mal à partir seuls, notamment en BTS AM ou FED. 
  • en permettant une montée en compétences des équipes : la préparation linguistique nécessaire à la mobilité et la pratique sur place (conférences en langue étrangère, échanges avec les collègues étrangers...) seront aussi source de davantage d’efficacité dans le co-enseignement (enseignant de langue/enseignant de spécialité), mis en œuvre dans nos trois BTS.

La mobilité des personnels est un outil d’ouverture et de motivation pour les équipes, et un moyen de développer le travail interdisciplinaire, ce dernier point étant incontournable pour motiver les jeunes à la mobilité. Par ailleurs, développer la mobilité étudiante des publics les plus fragiles est extrêmement pertinent par rapport à l’origine sociale et multiculturelle très diverse de nos étudiants. La mobilité est à la fois un enjeu de formation essentiel, un tremplin pour la poursuite d’études, un atout pour la mobilité professionnelle future (même en France) et enfin un moyen de motiver ou remotiver nos étudiants d’origine sociale et culturelle très diverses en les confrontant à la différence et à la richesse de l’interculturalité.

3/ Relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale, en apprenant des expériences pédagogiques menées dans d’autres pays.

4/ Faire le lien entre l’enseignement supérieur et les entreprises, favoriser l’excellence et le développement régional (insertion de nos jeunes dans la région)

Il est évident que la maîtrise des langues est un enjeu essentiel dans les formations techniques comme tertiaires, et constitue un tremplin pour une poursuite d’études, sachant qu’aujourd’hui, nos étudiants de BTS souhaitent poursuivre leurs études pour les ¾ d'entre eux après un BTS AM ou FED, et pour 95% d’entre eux pour les BTS CI.

Pour les étudiants du BTS AM, issus de bacs professionnels pour certains, moins formés d’un point de vue linguistique et plus en difficulté lorsqu’ils souhaitent s’insérer à l’issue de leur formation, c’est un enjeu de taille car la maîtrise de l’anglais, voire d’une seconde langue est exigée dans la majorité des offres d’emploi proposées à l'issue de cette formation. Ces jeunes nouent des relations avec les entreprises régionales à travers leurs stages. Cette expérience à l'international constituera également un atout pour le développement des entreprises dans lesquelles ces jeunes viendront s'insérer à leur retour.

5/ Améliorer la gouvernance et le financement :

  • Améliorer la gouvernance en organisant de manière plus formalisée et plus structurée, d’une part la recherche de partenariats et le travail sur ces partenariats avec la création de la Commission Internationale et d’un référent école entreprises, et, d’autre part, les mobilités de nos étudiants avec la mise en place depuis deux ans, d’une plate-forme numérique qui permet à tous les acteurs d’accéder à la base de données des entreprises d’accueil des années précédentes, de rédiger les conventions en ligne, de les envoyer par mail aux entreprises, de suivre et gérer les retours de ces conventions, et, d'accéder au réseau des anciens. 
  • Améliorer le financement des mobilités en mettant en place des règles transparentes sur l’allocation des bourses Erasmus et des bourses Région (Explora Sup), ces dernières pouvant être débloquées pour des stages à partir de 4 semaines.
Comments